Newsletter 

Inscription

Paiement sécurisé
loader_big.png

Rigoletto - Extraits CD

Giuseppe Verdi
Paru le 7 mai 2012

9,90 €

Dernier en stock

1 articles disponibles

Qté Ajouter au panier

Rigoletto - Extraits

Philharmonia Orchestra

Julius Rudel (Chef d'orchestre)

Avec Alfredo Kraus, Sherrill Milnes, Beverly Sills, Ann Murray

Introduction

Premier chef-d'œuvre indiscutable de Verdi, Rigoletto nous fait entendre ici l'éminent baryton Verdi Sherrill Milnes dans le rôle du tragique bouffon. Beverly Sills est douceur et esprit en Gilda, sa fille, séduite par le Duc de Mantoue éblouissant d'Alfredo Kraus qui chante « La donna è mobile » avec autant de panache que d'insouciance.

Argument

Rigoletto, dont la création a eu lieu en 1851, est considéré le premier chef-d'œuvre reconnu de Verdi. Tiré de la pièce de Victor Hugo, Le roi s'amuse, l'opéra met en scène de manière frappante et compassionnelle un protagoniste moralement ambigu : le bouffon bossu éponyme. Il est également le cadre d'un des plus grands « tubes » opératiques, l'air fanfaronnant du ténor, « La donna è mobile », chanté par le libertin duc de Mantoue, maître de Rigoletto et séducteur de sa fille adorée Gilda, dont l'innocence et la passion naissante sont exprimées dans son air délicat, « Caro nome ». Le solo le plus mémorable de Rigoletto survient lorsque les hommes du duc enlèvent Gilda et qu'il les fustige puis les supplie dans « Cortigiani, vil razza dannata ». Mais c'est le fameux quatuor de l'acte III qui incarne le plus clairement le génie de l'œuvre : les émotions de chacun des protagonistes sont remarquablement traduites lorsque, dans une auberge isolée, Rigoletto et Gilda voient le duc séduire la dépravée Maddalena ; c'est la sœur de Sparafucile, l'assassin que Rigoletto est sur le point d'engager pour tuer le duc. Son plan tourne mal lorsque Gilda, dont les sentiments pour le duc demeurent trop forts, trouve un moyen de prendre la place de la victime. Dans un moment d'ironie tragique, Rigoletto réalise ce qui s'est passé lorsqu'il entend la voix insouciante du duc reprendre « La donna è mobile ».

Tracklist

ACT I
1 Questa o quella (Duke) 1.49
2 Pari siamo! (Rigoletto) 3.33
3 Figlia!...Mio padre! (Rigoletto/Gilda/Giovanna) 6.42
4 Ah, veglia, o donna (Rigoletto/Gilda/Giovanna/Duke) 5.28
5 È il sol dell'anima (Duke/Gilda) 3.24
6 Addio! speranza ed anima (Duke/Gilda) 1.11
7 Gualtier Maldè!...Caro nome (Gilda/Borsa/Ceprano/Marullo) 6.40
ACT II
8 Ella mi fu rapita!...Parmi veder le lagrime (Duke) 5.26
9 Possente amor mi chiama (Duke/Borsa/Marullo/Ceprano/Chorus) 3.01
10 Cortigiani, vil razza dannata (Rigoletto) 4.29
11 Tutte le feste al tempio (Gilda/Rigoletto) 6.45
ACT III
12 La donna è mobile (Duke) 2.16
13 Un dì, si ben rammentomi...Bella figlia dell'amore (Duke/Maddalena/Gilda/Rigoletto) 5.53
14 V'ho ingannato...Lassù in cielo (Gilda/Rigoletto) 4.47



Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK